De la consommation à la consumation

Tout être humain, riche ou pauvre, a besoin d’une ration alimentaire saine et équilibrée et de soins médicaux appropriés. Cependant, la « logique » fait que le pauvre mange à sa faim, mais aussi à sa fin, hélas. Au souk, fruits et légumes à moitié pourris, poissons aux yeux rouges, viande décongelée, tout ce qui est nuisible à l’organisme est vendu à bas prix. Dans certains supermarchés, les aliments périmés sont en promotion. L’indigence suscite la « générosité.» Dans les rues, l’odeur appétissante des fast-foods nous invite à acheter des hamburgers cuits à la seconde.

Produits cosmétiques, importés et locaux périmés. tunisky.com
Produits cosmétiques, importés et locaux périmés. tunisky.com

Chaque jour, loin de l’alcool, du tabac et d’autres addictions destructrices de l’espèce humaine, d’autres consommations communes dévorent l’homme étourdi à coup sûr. Nombreuses sont les personnes qui tombent malades du jour au lendemain. D’autres ont rendu prématurément l’âme par manque d’attention à ce qu’ils consommaient. Cela nous semble étrangement anodin. Rien ne requiert notre attention, si ce n’est que manger à notre faim. Ce qui nous conduit également à notre fin.

 Les fast-foods

Un délice qui donne souvent le mal de ventre. Rien n’est cuit naturellement. « Vite fait, mal fait. » Plus la demande s’accroît, et plus la vitesse de la cuisson s’élève. Ainsi, certains restaurants deviennent des gargotes. On passe outre la propreté passe, les agents pathogènes prennent racine en ces lieux. Le Master Chef croit satisfaire le client, alors qu’en réalité, il ne fait que signer son transfert à l’hôpital.

Les produits périmés

Dans les locaux des milieux défavorisés, des pays pauvres très endettés, la vente des produits périmés est courante. La survie nous mène tout droit à la morgue.

Le mois dernier, j’étais un petit peu émue, quand j’ai remarqué, dans un supermarché, que presque tout ce qui se trouvait dans le rayon des produits laitiers avait expiré de plus de vingt jours.

J’ai donc pris une boîte de lait et j’ai appelé l’un des employés pour lui faire part de ma découverte : plusieurs boîtes impropres à la consommation. Et quand je lui ai demandé pourquoi ils vendaient de tels produits.la réponse a été désinvolte « C’est juste quelques jours, rien de grave. » Ah bon ! Juste quelques jours vous dites ? Regardez, c’est plus de vingt jours, continuai-je.

« Vingt jours, ce n’est rien, l’importance est que les clients achètent. » répliqua-t-il.

Fin de la causette. Quelques jours plus tard, j’ai entendu dire que tous ces produits étaient en promotion. Tout ce qui est conserve, reste mangeable à vie hein! Euh !

 | Annabelle Blais |  affaires.lapresse.ca
Annabelle Blais affaires.lapresse.ca

Les pharmacies ambulantes

Un autre danger permanent, en Afrique, comme dans le reste des pays du sud, la fréquence des pharmacies ambulantes est remarquée. Dans les bazars, les épiceries, les foires, un peu partout, la vente illicite des médicaments expirés ou non est infinie. Usage, précaution, dosage, personne ne s’en soucie. L’essentiel est d’avoir du paracétamol, quand on a mal à la dent.

La médecine traditionnelle

Une médecine qui a tenu debout nombre d’entre nous, pendant plusieurs siècles, mais qui reste tout de même contestable. Car, selon moi, tout se fait à tâtons. Par conséquent, les effets secondaires sont considérables. Malheureusement, par manque de moyens, sinon par manque d’éducation, beaucoup sont ceux qui y croient et continuent à y consulter.

A quelque chose de mal, est profitable. Etre pauvre, c’est être ivre. Ainsi on mange pour trépasser. Paradoxalement à ce que dit le dicton : « manger pour vivre. »

Seule l’éducation peut apporter remède à nos anomalies. Sinon l’assistance de service social, sauf qu’il n’en existe pas chez nous.

 

6 thoughts on “De la consommation à la consumation

  1. J’ajouterai également bon titre mais surtout bon sujet qui mérite d’être développé (comme tu viens de le faire et soutenu).

    En Afrique, on mange parce qu’il faut manger; dit-on pour se remplir le ventre. Voilà tout notre problème ! Tant qu’on est rassasié c’est l’essentiel. Que nenni !!!

    Merci à toi pour ce billet, cordialement !

    1. Seule l’éducation peut changer le cours d’une vie. Tant qu’elle ne soit pas notre priorité, nous continuons à avancer dans le vide. Un grand merci à toi collègue pour le détail, c’est gentil!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *